caritas - Communauté Catholique Francophone d'OsloEncore une fois, nous avons commencé le carême avec le rite habituel de l'imposition des cendres qui peut paraître obsolète pour certains. En effet, ce "signe de la fragilité et de la mort" nous conduira à Pâques au "signe de la vie" symbolisée par le cierge pascal. Ainsi, le carême est un passage de la mort à la vie, du vieil homme à l’homme nouveau.

Ce mouvement intérieur vers l’homme nouveau n’est pas seulement le fruit de notre effort. Nous verrons que le carême est l’heure de la bienveillance de Dieu, c’est-à-dire, le moment où Dieu répand avec abondance et générosité tout le meilleur de son cœur (son amour) pour chacun de nous ses enfants.
 
Autrement dit, le carême est une belle opportunité pour que chacun de nous puisse expérimenter l’amour de Dieu qui restaure et qui transforme. Oserons-nous entrer et demeurer dans le salut offert par Dieu ?
 
P. Zéphyrin